Culin'Aires : une expérience gastronomique inédite pour les clients des restaurants autoroutiers

Postée le 28 août 2018

On regarde ce qu’il y a dans notre assiette et ce jeudi : un plat chaud et un sandwich, signés du chef Marc Veyrat et vendu sur les aires d’autoroute, à partir d’aujourd’hui. Dans quelques heures, vous pourrez goûter la cuisine de Marc Veyrat si vous vous arrêtez sur l’une des 163 aires d’autoroutes proposant l’offre Culin’Aires. Marc Veyrat c’est le chef emblématique au chapeau noir, le seul qui a obtenu deux fois la note de 20/20 au Gault&Millau. Il est à la tête des cuisines de “La Maison des Bois”, c’est le nom de son restaurant perché à 1.800 mètres d'altitude, à Manigod en Haute-Savoie tout près de La Clusaz, et qui a obtenu cette année les trois étoiles.

Comment définit-on la cuisine de Marc Veyrat ?

C’est une cuisine inventive avec des saveurs bien identifiées. 
À Manigod, il a son potager, sa propre ferme et c’est dans la forêt qu’il se sert en fleurs et en herbes pour préparer ses plats.

On va retrouver ces éléments sur les aires d’autoroutes ?

Ce sont les bases de sa cuisine que vous allez retrouver dans ce sandwich et ce plat signés Marc Veyrat. 
Il n’y aura donc pas plus de trois saveurs, c'est un de ses principes. Mais aussi des produits de saison et du terroir : de la viande d’origine française et des œufs de poules élevées en France et plein air.

Pourquoi un chef de son envergure se lance dans cette aventure ?

C’est étonnant effectivement. Marc Veyrat veut proposer une offre pour les gourmets qui prennent la route des vacances et qui, pour ne pas aller dans les franchises proposées sur les aires d’autoroutes, choisissent généralement de quitter les voies rapides pour trouver de bons petits restaurants.

Et qu’est-ce qu’on mange alors ?

Alors, on commence avec le sandwich.
Une demie-baguette aux graines, réalisée avec de la farine label rouge. Elle est bien cuite ce qui apporte du croustillant et un goût torréfié. 
À l’intérieur : un rôti de bœuf d’origine française à la béarnaise, un concassé de tomates, de la roquette pour le végétal et du basilic frais. Le plus du chef, c’est cette béarnaise mélangée à la tomate. 
Et il y a également un plat composé de quinoa, cuit dans un bouillon de légumes parfumé à l'orange, accompagné d’une ratatouille, d’une brouillade d'œufs (la même qu’il réalise à Manigod), avec des raisins secs et du persil frais. 
À chaque fourchette, il faut bien aller au fond du bocal pour avoir du quinoa, de la ratatouille et de l’œuf.

Ces produits sont donc vendus jusqu’à quand ?

Début juillet sur les aires d’autoroute au prix de 5,9 euros pour le sandwich et 11,9 euros pour le plat. 
Marc Veyrat travaille en ce moment-même sur le sandwich et le plat qui seront vendus à la saison estivale et il a déjà une petite idée de ce qu’il proposera cet hiver : un sandwich très original à la carotte et au chocolat blanc.